tract de soutien aux femmes iraniennes

Par Les Obscurs

Nous faisons circuler, sous forme de tract, ce texte de soutien au mouvement des femmes iraniennes. Il nous a largement été inspiré par le « thread » de Maryam Namazie publié le 21 septembre @MaryamNamazie).

La mort de Mahsa Amini, le 16 septembre, à l’hôpital où elle était traitée en soins intensifs, après un contrôle violent par la police des mœurs iraniennes, a entraîné une nouvelle étape du mouvement de contestation, qui s’étend aujourd’hui à tout l’Iran, autour de mots d’ordre tels que « A bas le dictateur ! » , « Nous ne voulons pas d’un gouvernement anti-femmes », « Femme, Vie, Liberté ».

La direction du mouvement anti-totalitaire par les femmes, l’élargissement à la contestation générale du régime islamiste, la solidarité entre les femmes et les hommes, l’esprit d’unité et de courage qui caractérisent #IranProtests22, annoncent un tournant pour le mouvement des femmes.

#IranProtests22 doit être soutenu partout. Ce mouvement n’est rien de moins que cette révolution des femmes dont nous parlons depuis longtemps, mais arrivée à maturité en Iran et capable de mettre à bas le régime totalitaire islamiste des mollah iraniens.

Le 16 septembre s’inscrira dans l’histoire comme jour de révolte contre le voile islamique, contre le régime islamiste d’Iran, contre la misogynie, et pour les Femmes, la Vie et la Liberté.

Partout la solidarité entre les femmes et les hommes peut permettre d’en finir avec la théocratie, une fois pour toutes, au début de ce XXIème siècle. Les féministes occidentales doivent sortir de leur torpeur et se ranger aux côtés des femmes d’Iran. Nous ne devons plus hésiter à dénoncer les pseudo-féministes des partis politiques lorsqu’elles sont compromises avec l’islamisme et se refusent à cette solidarité. Nous ne devons plus hésiter chaque fois que cela est nécessaire ou pertinent à défier la misogynie islamique, dont le voile est un pilier, entretenu en France, en particulier par les Frères Musulmans. Nous ne devons plus hésiter à démasquer les partis de gauche et d’extrême-gauche qui se refusent à combattre les totalitarismes, et notamment le totalitarisme islamiste.

D’après les opposantes et les opposants iraniens eux-mêmes, la clé de la situation est la pression sur les gouvernements occidentaux pour qu’ils abandonnent leur connivence avec le régime islamiste de Téhéran. Ebrahim Raisi, le président iranien, qui vient de passer par New York doit être tenu pour responsable du meurtre de Mahsi Amini et de beaucoup d’autres. Les fascistes iraniens veulent couper l’internet pour faire tomber le silence sur le mouvement des femmes et le mouvement démocratique iraniens. C’est le moment d’être solidaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s